Oui voila pourquoi je n’écris plus d’articles sur l’agilité. Non pas que le sujet ne m’intéresse plus, bien au contraire!
Je constate au fil de mes accompagnements que plus je parle d’agilité, plus il m’est demandé comment l’appliquer. Or c’est bien le principal problème selon moi à l’implémentation de l’agilité dans nos organisations. On attend de moi du conseil, alors que

l’agilité ne se décrète pas,
elle se co-construit.

Et pour tout le changement que cela va impliquer dans l’actuelle organisation, il est primordial de travailler sur l’état d’esprit, sur la façon dont on conçoit la vie de l’entreprise.
Les réponses aux problèmes rencontrés ne viendront pas à la lecture du Scrum Guide par exemple, mais bien dans la compréhension de ce que chacun peut en faire et l’appliquer dans sa propre situation et pour ses propres objectifs. 4 valeurs, 12 principes et débrouillez vous avec ça 🙂
J’ai décidé il y a plusieurs mois de ne plus parler de sujets Agiles, parce que ce n’est vraiment pas l’essentiel ou le plus urgent pour commencer. En appeler à l’agilité pour faire de l’Agile n’a aucun intérêt!

Arrêtons de parler sans cesse d’agilité, comme d’un monde nouveau où tout est beau. Il y a une énorme incompréhension des promesses de l’agilité. Aller vers plus d’agilité est un parcours, un cheminement, semé de doutes et d’échecs et c’est ce qui en fait sa puissance. Changer nos façons de faire et de penser dans des organisations où la moindre difficulté va pousser à revenir aux anciennes pratiques, connues, confortables, même si en partie responsables de la situation que l’on veut quitter. L’approche systémique appelle ça l’homéostasie, la capacité du système en place à rester en place, et c’est très puissant! Vérifiez autour de vous le nombre de réformes mise en place pour vivre toujours les mêmes difficultés. C’est très fréquent, voir, je pense, culturel.

Si vous voulez être agile, commencez par travailler votre posture, soyez ok pour tout remettre en question, sans véhémence, avec sang-froid et compréhension. Après tout, tout ce que vous voulez changer a un jour été utile. La situation a juste changé et demande que vos réponses changent aussi, comme votre façon de répondre.
Typiquement, être agile n’est pas une méthode d’organisation professionnelle, mais bien une façon globale d’appréhender la vie et votre environnement. Agile au boulot parce qu’Agile dans la vie 🙂

Agile c’est un moyen, pas une fin en soi, ni un objectif

Oui, aller vers Agile c’est au début compliqué, mais les premiers résultats viennent si rapidement… à condition de ne pas appliquer « bêtement », passivement. Finalement viser l’agilité est une erreur parce que l’on en perd l’essence même des efforts demandés. Pourquoi fait-on tout ça?
En grandissant dans mes compétences agiles, j’ai acquis le rôle de Coach Agile. Cette mention de Coach est très importante et j’ai choisi de ne pas la dévoyer. Être Coach, c’est accompagner le client à aller d’une situation vécue à une situation souhaitée, dans le respect de ce qu’il est, de ses valeurs, lui permettant de mettre en œuvre ce qui fait ses propres forces, sa capacité d’innovation et de résilience dans un parcours qui va chaque jour renforcer son autonomie. Et c’est tellement Agile! Les individus et les interactions plus que les processus et les outils, première des valeurs agiles, c’est bien le coeur de mon action.
Ne plus parler d’agilité, c’est permettre de ne plus attendre des outils et de procédures.
Parler de développement personnel, de collaboration, d’intelligence collective, c’est placer la puissance potentielle de chaque individu au cœur de la démarche d’amélioration et de changement du collectif, du groupe, de l’entreprise.
En 2015, on entendait déjà Dave Thomas nous expliquer pourquoi « Agile is dead »

J’ai fait le choix de l’accepter pour la laisser bientôt renaître de ses cendres. Agile is life 🙂

Et les frameworks?

Scrum, LeSS, SoS, SAFe… (et mettons Spotify même si ce n’est pas un framework mais plutôt une expérimentation) sont des sources d’inspiration, de la culture, des points de référence que j’invite à explorer, questionner, envisager pour votre propre contexte. Ils sont riches d’enseignements parce que sont le fruit d’expérimentations que d’autres ont eu à un moment le courage ou la folie de tenter, en analyser les résultats et les partager au plus grand nombre, donc à vous aussi.

Ce ne sont pas des bibles à appliquer dogmatiquement, mais bien de potentielles idées formidables qui feront avancer votre propre réflexion. Je le répète à loisir : la méthode Agile n’existe pas (Cf. l’article éponyme) jusqu’à ce que vous ayez créé la votre!

Une formule efficace pour votre transformation

Pour aller au delà de parler d’agilité et s’autoriser la transformation dont votre équipe a vraiment besoin, j’ai créé le programme TeamReboost, 10 jours pour un nouveau départ. Plus d’infos

Et sinon, pour vos coaching individuels, ça commence par une séance découverte offerte 🙂

%d blogueurs aiment cette page :